explorations - nouveaux objets - croisements des sciences
NomArticles
>
ObjetArticles
Pas d'objets
>
CroisementArticles
Pas de croisement
>
Mots-clésArticles
Pas de mots-cles

ARTICLES
_ Michele Abrusci, Philosophe, Pr - Roma 3 _ Martine Bodineau, Doctorante - Science de l'Education - Paris 8 _ Claude Chaillan, Ingénieur agricole - Géographie - FranceAgriMer _ Giampaolo Di Pazza, Psychiatre, Psychothérapeute, Psychopathologie _ Thierry Dufrêne, Professeur en Histoire de l'Art - Paris 10 _ Claudine Durbiano, Professeur émérite - Géographie - UMR TELEMME/MMSH _ Caroline Engel, Directrice des Études - École d'Art de Saint-Étienne _ Fabien Faure, Maître de conférence - Histoire de l'Art Contemporain - LESA _ Christophe Fouqueré, Mathématicien, DR - Paris 13 _ Gérard Galtier, Chargé de cours de langue soninké - INALCO _ Jean-Louis Giavitto, Informaticien, DR - CNRS - IRCAM _ Chafik Hbila, Consultant Chercheur, Sciences Sociales - ARESS _ Jean-Yves Heurtebise, Chercheur - Université de Taipei à Taïwan _ Yannick Jaffré, Anthropologue, DR - CNRS _ Jean-Baptiste Joinet, Philosophe, DR - Paris 7 _ Alain Lecomte, Linguiste, DR - Paris 8 _ Pierre Livet, Philosophe, Pr - Aix-Marseille. _ Giuseppe Longo, Mathématiques et Philosophie, DR - CNRS Ecole Normale Supérieure _ François-René Martin, Professeur - Histoire de l'Art - ENSBA _ Guilherme Messas, Professeur Psychologie (Sao Paulo, Brésil) _ Virginia Moreira, Professeur de Psychologie (Fortaleza, Brésil) _ Thierry Paul, Physicien, DR - Ecole Polytechnique _ Coline Perrin, Chercheur, Urbanisme, Géographie - INRA _ Natacha Pugnet, Professeur, Sciences de l'Art - Université de Provence _ Catherine Quiminal, Professeur émérite - Université Paris-Diderot _ Alexandre Quoi, Maître de conférence Histoire de l'Art Contemporain - UMR TELEMME _ Paul-Louis Rinuy, Professeur d’Histoire et de théorie de l’Art Contemporain Directeur du Département Arts Plastiques - Université Paris 8 _ Mathilde Roman, Enseignante-chercheur - Arts et Sciences de l'Art - CNRS/EHESS _ Catherine Servan-Schreiber, CR - CNRS-EHESS, INALCO _ Mahamet Timera, Professeur de...
La revue {InFluxus} est une publication scientifique à  comité de lecture qui regroupe les travaux de chercheurs à  la croisée des chemins entre sciences humaines et sociales, mathématiques, informatique et sciences de la nature. Une large place est donnée à  l'épistémologie dans la mesure où elle permet à  la fois de mettre en perspective les fondements des théories, et de questionner les croisements scientifiques. {InFluxus} est multilingue, sa vocation est internationale, tous les articles sont publiés dans leur langue d'origine sur support électronique, en anglais et/ou français pour le support papier. {Influxus} est développée en France, à  Marseille, par les éditions accatone, en collaboration avec la revue Sens Public et les éditions Hermann. Les travaux sélectionnés par le comité de publication d'{InFluxus} ont pour point commun d'élaborer de nouveaux cadres conceptuels, d'établir des ponts entre les différentes traditions scientifiques concernées, et de développer des approches innovantes.
Plusieurs études ont montré que les journaux en accès libre ont un lectorat plus important que les autres et qu’ainsi les articles publiés ont un taux de citation plus important. Mais, « libre » ou pas, rien n’est « gratuit » ; c’est donc sur le principe que le support des coûts diffère. Pour favoriser l’accès libre de ses contenus, Influxus propose un modèle économique hybride de publication dans lequel nos dépenses, dont celles de l’examen des articles par les pairs, la production des versions print et web de la revue, l’hébergement et l’archivage en ligne, sont couvertes soit par l’institution de l’auteur, soit par l’institution du lecteur. Hybride, puisque l’auteur et son institution ont le choix de la formule de publication : soit ils optent pour un droit de lecture (et le coût est supporté par le lecteur), soit ils s’acquittent d’un droit de publication et rendent la lecture de l’article gratuite. Dans le premier cas, Influxus garanti un accès à « prix coûtant » ; dans le second cas, il peut également être envisagé de procéder à des échanges de revue, d’ouvrages et de publications. L’incapacité à s’acquitter des frais n’est pas un critère discriminant pour la publication, et des « ristournes » ou ajustements sont possibles en fonction des moyens de chacun, ainsi que l’adhésion institutionnelle des laboratoires au groupe. Les auteurs qui n’auraient pas les fonds pour s’acquitter des droits de publication s’en verrons donc dispenser partiellement ou totalement. Cette information ne transparaîtra ni auprès des rédacteurs, ni des relecteurs.
La revue {InFluxus} s’appuie sur des collèges scientifiques constitués de chercheurs et d’intellectuels garants de la validation des contenus publiés. Pour chaque projet de publication, un comité de lecture est composé parmi les différents membres du conseil. Une fois leur contribution validée et acceptée pour la publication, les auteurs devront envoyer au secrétariat de la revue les éléments suivants : -* si la contribution en comporte, l'iconographie (images, plans, croquis, cartes...) sur des fichiers séparés en indiquant les sources et auteurs ; -* tableaux et graphiques regroupés sur un fichier Excel à raison d'un tableau ou d'un graphique par page ; -* engagement écrit sur papier libre garantissant que l'iconographie est libre de droits ou le cas échéant, l'autorisation écrite des ayants droits ; -* autorisation de (ou des) l'auteur(s) pour qu'{InFluxus} publie l'article et le diffuse (sur fichier "Consentement pour la publication").
Chaque article publié fait l'objet d'un examen strict et rigoureux au sein d'un comité de lecture anonyme et exigeant, portant l'évaluation sur des critères et préoccupations liés à  la fois à  la conception, réalisation et description des recherches présentées ainsi que l'innovation et la valeur ajoutée que présentent ces recherches pour le progrès des débats entre les disciplines. Une fois publiés, tous les documents sont ouverts à  des discussions interactives et évaluatives dans des conditions de débat permettant d'impliquer toute la communauté scientifique de façon transversale. Ainsi, le processus d'examen par les pairs ne sert pas à  déterminer si oui ou non un article atteint le niveau d'attention requis par un journal donné, mais à  déterminer si un document est techniquement solide et digne de figurer dans le dossier scientifique. Une fois les travaux publiés par {InFluxus}, l'ensemble de la communauté est alors en mesure de discuter et d'évaluer le niveau d'attention suscité par l'article (à  travers le nombre de citations et les téléchargements dont il fait l'objet, la couverture blog/medias qu'il reçoit, le suivi de discussion post publication, les commentaires et évaluations qu'il reçoit, etc. Par ailleurs, {InFluxus} s'associe à la réflexion commune aux éditeurs, lecteurs et auteurs concernant les formats et les lignes à  développer pour les revues en HTML. En effet, une publication en ligne doit apporter le même niveau de confort et la même richesse de lecture qu'une version papier, notamment dans la mise en page. Il est nécessaire pour cela d'investir dans l'ingénierie de l'édition électronique pour proposer à nos auteurs des publications en ligne de qualité, à la fois enrichies des nouvelles possibilités d'Internet et respectueuses des formes éditoriales traditionnelles imprimées, fortes de plus de cinq siècles d'innovations constantes. C'est un point essentiel en particulier...
{Influxus} est un espace et un support de publication unique en son genre, conçu pour la présentation, l'évaluation et la discussion des résultats de la recherche scientifique en train de se faire dans un champ disciplinaire élargi et dans un environnement à  accès ouvert. Par l'identification de thématiques émergentes et le croisement des apports disciplinaires, {Influxus} contribue à  la vitalité des débats à  l'intérieur d'une communauté scientifique physique et virtuelle, mais également à  l'outillage conceptuel des acteurs et professionnels concernés par les thématiques abordées dans les champs de l'action sociale et économique. Pour ce faire, {Influxus} associe les processus de validation traditionnels par les pairs avec l'outillage «Web 2.0» favorisant l'évaluation et l'émulation communautaire ainsi que la discussion des résultats publiés.
{Influxus} rassemble plusieurs {flux} de communication, progressant selon ce schéma d'élaboration des résultats scientifique et créant les conditions favorables à  la communication scientifique dans toutes ses étapes de travail, depuis la réflexion intermédiaire, trop souvent « à  huis clos », jusqu'à  la discussion et l'approfondissement de travaux validés. {{MANIFESTO}} est le {flux} exploratoire regroupant les communications à  caractère programmatique qui tendent à  développer de nouveaux modèles. {{PROMINO}} est le {flux} du développement de travaux au sein de programmes constitués, regroupant les communications qui cherchent à  prolonger de nouveaux modèles ou des modèles expérimentaux. {{EXTENSO}} est le {flux} du prolongement, regroupant des extensions ou des rénovations possibles de modèles établis ; car il n'y a pas de continuités sans ruptures...
_ Michele Abrusci, Philosophe, Pr - Roma 3 _ Caroline Engel, Directrice des Études - École d'Art de Saint-Étienne _ Christophe Fouqueré, Mathématicien, DR - Paris 13 _ Jean-Yves Heurtebise, Chercheur - Université de Taipei à Taïwan _ Yannick Jaffré, Anthropologue, DR - CNRS _ Alain Lecomte, Linguiste, DR - Paris 8 _ Pierre Livet, Philosophe, Pr - Aix-Marseille. _ Samuel Tronçon, Chercheur, Philosophe, Résurgences